Politique de délit d'initié

Greif, Inc. et ses filiales («Greif») ont pour politique de se conformer pleinement et d'aider ses administrateurs, dirigeants et employés à se conformer pleinement aux lois sur les valeurs mobilières des États-Unis, tant fédérales que nationales, applicables aux: transactions impliquant des titres Greif. À cet égard, Greif dépend de la conduite et de la diligence de ses administrateurs, dirigeants et employés, à titre professionnel et personnel, pour assurer la pleine conformité avec la présente politique en matière de délits d’initiés (la présente «politique»).

Chacune de ces personnes a l'obligation et la responsabilité personnelles d'agir conformément à la présente politique et de se conformer aux dispositions sur les opérations d'initiés des lois sur les valeurs mobilières des États-Unis.

I. Objet et portée de la politique

En vertu des lois sur les valeurs mobilières des États-Unis, il est interdit à quiconque d'acheter ou de vendre des titres de Greif alors qu'il est au courant ou en possession d'informations importantes et non publiques sur Greif ou les sociétés avec lesquelles Greif a des relations commerciales. Il est également illégal de divulguer des informations non publiques importantes à des tiers qui pourraient ensuite négocier des titres Greif ou des partenaires commerciaux de Greif. Ce type de divulgation est parfois appelé «basculement».

Aux fins de la présente politique, les titres de Greif comprennent actuellement les éléments suivants: actions ordinaires de classe A et ordinaires de classe B de Greif, qui sont toutes deux cotées à la bourse de New York; des options d’achat d’actions des actions ordinaires de catégorie A de Greif; les billets de premier rang 6-3 / 4% échéant en 2017 émis par Greif, Inc., qui ne sont pas inscrits à la négociation sur une bourse; les billets de premier rang à 7 3/4% échéant en 2019 émis par Greif, Inc., qui ne sont pas inscrits à la négociation sur une bourse; et les billets de premier rang à 7,375% venant à échéance 2021 émis par Greif Nevada Holdings, Inc., SCS, qui sont inscrits à la négociation sur la Bourse de Luxembourg.

En vertu des lois sur les valeurs mobilières des États-Unis, les personnes qui négocient des informations non publiques importantes ou qui communiquent des informations non publiques importantes peuvent être passibles des sanctions suivantes:

  • Une sanction civile pouvant aller jusqu'à trois fois les profits réalisés ou les pertes évitées;
  • Une amende pénale pouvant aller jusqu'à 5 millions de dollars (peu importe l'ampleur des profits réalisés ou des pertes évitées); et
  • Une peine de prison pouvant aller jusqu'à 20 ans.

Greif a adopté cette politique afin de promouvoir le respect des lois sur les valeurs mobilières des États-Unis qui interdisent les opérations d'initiés et d'aider ses administrateurs, dirigeants et employés à éviter les conséquences liées aux violations des opérations d'initiés et à l'utilisation abusive d'informations non publiques importantes. En outre, la présente politique a pour but d’empêcher même l’apparence de mauvaise conduite de la part des administrateurs, dirigeants et employés de Greif ou de toute autre personne associée à Greif. Cette politique doit être lue conjointement avec le code de conduite et d'éthique de Greif.

Tous les administrateurs, dirigeants et employés de Greif et de leurs membres de la famille immédiate et entités contrôlées (au sens défini à la section III.B.1 ci-dessous) doivent se conformer à la section II de la présente politique. En outre, les administrateurs, les membres de la haute direction et certains autres employés désignés qui, dans le cadre de leurs fonctions, ont fréquemment accès à des informations non publiques importantes doivent se conformer à la section III de la présente politique.

Les violations de cette politique peuvent entraîner des mesures disciplinaires de la part de Greif à l'encontre d'un contrevenant, pouvant aller jusqu'au licenciement pour un motif valable. En outre, un contrevenant peut être passible de sanctions civiles ou pénales, ainsi que de graves atteintes à sa réputation et à sa carrière. Les transactions qui peuvent être nécessaires ou justifiables pour des raisons personnelles (telles que le besoin de fonds pour une dépense d'urgence) n'excusent pas le non-respect de cette politique.

Si une opération sur titres fait l'objet d'un examen minutieux, elle sera probablement considérée «après le fait», avec l'avantage du recul. Par conséquent, avant de s’engager dans une transaction, les administrateurs, les dirigeants et les employés doivent examiner avec soin comment une transaction peut être envisagée à l’avenir sous un «jour lumineux». En cas de doute ou d’incertitude concernant cette Politique, veuillez contacter le Directeur Général de Greif. Avocat au 740-549-6188 ou par courrier électronique.

II. Politique

A. Interdiction des délits d'initiés - Applicable à tous les administrateurs, dirigeants et employés

Si un administrateur, un dirigeant ou un employé a connaissance d’informations importantes non publiques ou «internes» concernant Greif, ou en sa possession, il ne peut pas:

    1. Négociez directement ou indirectement des titres Greif
    2. Faites un choix initial pour acheter des titres Greif dans le plan 401 (k) de Greif ou dans un plan de réinvestissement de dividendes, ou apportez des modifications au choix ou à la réaffectation de placements dans des titres Greif dans un tel plan; ou
    3. Divulguez ou «pointez» ces informations à une autre personne jusqu'à ce que ces informations deviennent publiques ou ne soient plus matérielles.

L'exercice d'une option en espèces n'est pas soumis au respect de la présente section II. Toutefois, les titres acquis à la suite d'un tel exercice et ceux acquis au moyen d'un exercice sans numéraire, ne peuvent être vendus que conformément à la présente politique.

De même, si un administrateur, un dirigeant ou un employé est au courant d’informations importantes non publiques de toute autre société publique en raison de son emploi ou de sa relation avec Greif, il ne peut pas négocier directement ou indirectement dans les titres de cette société ou transmettez ces informations à une autre personne jusqu'à ce que ces informations deviennent publiques ou ne soient plus matérielles.

Toutes les informations non publiques importantes qui n'ont pas été diffusées publiquement doivent être distribuées au sein de Greif strictement sur la base du "besoin de savoir". Aucun employé n'est autorisé à divulguer de telles informations sans objectif social ou à utiliser ces informations à son avantage ou au profit d'autrui.

B. Définition des informations importantes

En règle générale, les informations sont «importantes» si un investisseur raisonnable le jugerait important pour décider d’acheter, de conserver ou de vendre des titres de Greif. En résumé, toute information dont on pourrait raisonnablement s’attendre à une incidence sur le prix des actions de Greif est importante. Les informations positives et négatives peuvent être importantes.

Par conséquent, la matérialité d'un fait dépend des circonstances, ce qui signifie qu'il n'y a pas de critère de la «ligne de démarcation». Comme ces questions ne sont souvent pas tranchées, un principe utile à retenir est la règle dite des «cinq secondes»: si après cinq secondes d’examen, vous ne pouvez pas décider si un fait est matériel, il est probablement matériel.

Des exemples d'informations importantes incluent, mais ne sont pas limités à:

  • Problèmes financiers ou succès de l'entreprise;
  • Prévisions de revenus;
  • Résultats financiers annuels et trimestriels et résultats financiers préliminaires;
  • Des événements pouvant entraîner la reformulation d'informations financières;
  • Initiatives stratégiques importantes;
  • Changements majeurs dans la gestion de Greif;
  • Certaines acquisitions, cessions ou coentreprises proposées;
  • L'acquisition ou la perte d'un contrat important ou un changement substantiel dans une relation client;
  • Actions de dividendes et fractionnements d’actions;
  • Développements de produits importants;
  • Une poursuite ou une réclamation importante; et
  • Développements financiers significatifs.

C. Définition de l'information non publique

Les informations non publiques sont des informations qui n'ont pas encore été rendues publiques par Greif. Les informations ne sont considérées comme publiques que lorsque Greif fait une annonce officielle et que le public investisseur a eu une occasion adéquate de voir ou d'entendre et de digérer ces informations. Par conséquent, les informations ne sont généralement pas considérées comme publiques avant le troisième jour ouvrable suivant leur publication.

III. Restrictions supplémentaires applicables aux administrateurs, aux membres de la haute direction et à certains employés désignés

A. Fenêtre de négociation, exigences relatives à l'autorisation préalable et dépôts auprès de la SEC

Toutes les transactions sur les valeurs mobilières Greif effectuées par les administrateurs, les membres de la haute direction et les employés qui sont nommément désignés ou occupent l'un des postes mentionnés sur la «Liste des employés de la fenêtre de négociation» tenue par l'avocat général de Greif, telle que modifiée de temps à autre ( Les «employés désignés») ainsi que les membres de leur famille immédiate et les entités contrôlées sont interdits sauf s'ils sont exécutés pendant une fenêtre de négociation et après s'être conformés aux procédures de prédédouanement décrites à la section III.B.4 de la présente politique. Les employés désignés par leur nom ou par leur position sur la liste des employés de la fenêtre de négociation seront informés par l'avocat général de Greif. Ces procédures sont mises en œuvre pour aider à prévenir les violations par inadvertance et à éviter l’apparence de transactions irrégulières pouvant avoir pour résultat, par exemple, un administrateur, un dirigeant ou un employé désigné qui exerce une transaction bien qu’il ne soit pas au courant d’un développement majeur en attente.

En outre, les administrateurs et les membres de la haute direction sont tenus, en vertu de l’article 16 de la Securities Exchange Act de 1934, de déclarer tous les achats et ventes de titres Greif à la Securities and Exchange Commission dans les 48 heures suivant l’opération. Les exigences en matière de précontrôle énoncées ci-après visent à faciliter le respect de ces obligations en matière de déclaration en suivant les opérations sur titres effectuées par les administrateurs et les membres de la haute direction. Le service juridique de Greif assistera ces personnes avec les documents requis et tous les achats ou ventes de titres Greif doivent être signalés immédiatement.

B. Règles spécifiques

1. Membres de la famille immédiate et entités contrôlées

Aux fins de la présente politique: (a) «membre de la famille immédiate» d'une personne signifie (i) tout membre de la famille de cette personne qui partage le même ménage que cette personne, y compris son enfant (y compris un enfant absent du collège), beaux-enfants, petits-enfants, parents, beaux-parents, grands-parents, époux ou conjoint de fait, frères et soeurs, belle-mère, beau-père, gendre, belle-fille, beau-frère ou belle-soeur - loi, y compris les relations adoptives, et (ii) tout membre de la famille qui ne vit pas dans le même ménage, mais dont les transactions sur les titres de Greif sont dirigées par cette personne ou sont soumises à son influence ou à son contrôle (tels que ses parents ou ses enfants). consulter cette personne avant d’effectuer des opérations sur des titres Greif); et (b) une «entité contrôlée» d'une personne signifie toute société, entreprise individuelle, société de personnes, société à responsabilité limitée, fiducie ou autre entité dans laquelle l'achat de titres par cette entité est soumis au contrôle de cette personne.

2. Fenêtre de négociation

Une fenêtre de négociation commence le troisième jour de bourse (le jour où la Bourse de New York est ouverte) après la publication des résultats trimestriels ou annuels par Greif et se termine le dixième jour du dernier mois du trimestre de l'exercice en cours. L'avocat général de Greif peut toutefois suspendre ponctuellement une fenêtre de négociation en raison de (a) certains développements relatifs à Greif et non encore divulgués au public, ou (b) d'autres raisons jugées appropriées.

3. Toutes les transactions sur Greif Securities sont couvertes

Toutes les transactions sur les titres Greif effectuées par les administrateurs, les membres de la haute direction et les employés désignés de Greif, ainsi que par les membres de leur famille immédiate et les entités contrôlées, sont soumises à la fenêtre de négociation et doivent être pré-autorisées par l'avocat général de Greif.

Cette obligation de pré-autorisation s'applique aux achats ou aux ventes effectués dans le cadre d'opérations privées ou par l'intermédiaire de la Bourse de New York, aux cadeaux, aux exercices d'options d'achat d'actions et aux ventes d'actions acquises lors de l'exercice d'options. Les exigences en matière de fenêtre de négociation et de prédédouanement s'appliquent également à certains choix que vous pouvez effectuer dans le cadre du plan 401 (k) de Greif ou d'un plan de réinvestissement des dividendes qui investit dans des titres de Greif, notamment: (i) le choix d'augmenter ou de réduire le pourcentage de vos contributions périodiques qui seront attribués aux titres Greif de ce plan, (ii) un choix de virer, dans le cadre d’un plan, un solde de compte existant dans ou hors des titres Greif de ce plan, et (iii) un choix d’emprunter de l’argent contre votre compte. compte du régime si le prêt entraîne la liquidation de tout ou partie de vos titres Greif dans ce régime. Les exigences en matière de fenêtre d’échange et de prédédouanement ne s’appliquent pas aux achats en cours de titres Greif dans le plan 401 (k) de Greif ni dans un plan de réinvestissement de dividendes résultant de votre apport périodique d’argent à ce plan, conformément au niveau de retenue retenu précédemment ou niveau précédemment choisi de réinvestissement des dividendes, tant que ce niveau a été choisi conformément à la présente politique.

4. Conditions préalables au dédouanement

Une personne soumise à la fenêtre de négociation qui envisage une transaction doit contacter l'avocat général de Greif par téléphone, messagerie vocale, courrier électronique ou télécopie, au plus tard deux heures ouvrables avant 15h00 HNE pour autoriser au préalable une transaction proposée. . Si l'avocat général n'est pas disponible immédiatement, vous pouvez contacter le contrôleur général ou le trésorier. Si une personne communique avec l'avocat général, le contrôleur de l'entreprise ou le trésorier autrement que par une conversation téléphonique directe, elle doit recevoir un accusé de réception indiquant que sa communication a été reçue. Quoi qu'il en soit, l'avocat général déterminera si la transaction est autorisée par la présente politique et aidera la personne à se conformer aux exigences de rapport applicables.

Si vous recevez une pré-autorisation pour une transaction sur des titres Greif, vous pouvez compléter la transaction envisagée dans les cinq jours ouvrables suivant l’accord de la clairance, mais uniquement si vous n’êtes pas au courant d’informations non publiques importantes, décrites à la Section II de la présente Politique . La négociation de titres Greif pendant une fenêtre de négociation ne doit pas être considérée comme une «sphère de sécurité». Si, pour une raison quelconque, la transaction envisagée n'est pas réalisée dans les cinq jours ouvrables, une pré-autorisation doit être obtenue à nouveau avant que la transaction envisagée ne puisse être réalisée. N'oubliez pas que même si la fenêtre de négociation est ouverte, vous ne pouvez pas négocier si vous connaissez des informations non publiques importantes .

Même après avoir reçu l’autorisation, vous pouvez être avisé que vous ne pouvez pas négocier des titres Greif. Dans ce cas, vous ne pouvez en aucun cas faire d’opérations commerciales, ni informer une personne que vous avez été avisé que vous ne pouvez pas échanger. Vous pouvez faire une nouvelle demande d'autorisation préalable à une date ultérieure, lorsque les restrictions en matière de négociation pourraient ne plus être applicables.

5. Règle 10b5-1 Plans d’échange

Nonobstant l’interdiction générale d’exercer des opérations sur des informations importantes et non publiques, les administrateurs, les membres de la haute direction et les employés désignés de Greif peuvent effectuer des opérations sur des titres de Greif, même en dehors de la période de négociation, si ces opérations sont effectuées conforme à un plan de négociation approuvé en vertu de la règle 10b5-1. Aux fins de la présente politique, un plan de négociation selon la règle 10b5-1 est un contrat de négociation ou un ensemble d'instructions qui satisfait aux exigences suivantes: (a) est conforme à la règle 10b5-1 du Securities Exchange Act of 1934; (b) est conclu pendant une période de négociation et au moment où ledit administrateur, membre de la haute direction ou employé désigné ne connaît pas, ni n'est en possession d'informations importantes et non publiques; et (c) est approuvé par l'avocat général de Greif. Vous devez contacter l’avocat général de Greif si vous souhaitez participer à un tel plan commercial ou si vous avez des questions.

6. Périodes d'interdiction des fonds de pension

Les lois américaines sur les valeurs mobilières exigent également de Greif qu’il interdise l’achat, la vente ou le transfert de titres de Greif (ou la création d’un plan de négociation conforme à la règle 10b5-1) par les administrateurs et les membres de la haute direction pendant une «période d’interdiction des fonds de pension». Une période d'interdiction existe lorsque 50% ou plus des participants à un régime qui investit ou permet des placements dans des titres de Greif ne sont pas en mesure d'effectuer des transactions dans leurs comptes pendant plus de trois jours consécutifs. Ces périodes d'interdiction surviennent généralement lorsqu'il y a un changement de fiduciaire, de responsable de la tenue des registres ou de gestionnaire des investissements pour un régime de retraite. Vous serez contacté lors de l'instauration de ces périodes ou d'autres périodes de négociation restreintes.

7. Transactions interdites

Il est interdit aux administrateurs, aux membres de la haute direction et aux employés désignés (a) d’effectuer des opérations de vente, d’achat et autres dérivés liés aux titres de Greif, et (b) de conclure des opérations de couverture ou de monétisation ou des arrangements similaires portant sur des titres de Greif.

IV Communications avec les investisseurs, les médias et autres personnes extérieures

Seuls le président, le chef de la direction, le chef des finances, le chef du contentieux, le vice-président des communications, le vice-président des relations avec les investisseurs et tout autre représentant de Greif désigné par le chef de la direction peuvent faire des communications et faire des présentations sur les fonctions de Greif. au nom des médias et de la communauté des investisseurs. Si une personne qui n'est pas un représentant désigné de Greif est interrogée, cette personne doit en référer à la personne qui fait l'enquête au vice-président des communications de Greif ou à l'avocat général.

Les présentations officielles et les réunions avec la communauté des investisseurs ne devraient avoir lieu qu'après la publication des résultats trimestriels ou annuels par Greif et avant le 10ème jour du dernier mois du trimestre de l'exercice en cours, à moins que les informations de présentation couvertes soient purement historiques ou approuvées par le président de Greif, Directeur général ou avocat général. De plus, de telles présentations ou réunions doivent être préalablement examinées par l'avocat général de Greif.

V. Assistance entreprise

Toute question concernant la présente politique en général ou son application à un cas particulier doit être adressée à l'avocat général de Greif. Tous les employés doivent se rappeler que la responsabilité ultime d’adhérer à la présente politique et d’éviter les transactions irrégulières incombe à la personne et obligera à exercer son meilleur jugement.

Révisé et en vigueur le 1er juillet 2016

version pdf