Transparence dans la divulgation de la chaîne d'approvisionnement

Loi de 2010 sur la transparence des chaînes d'approvisionnement en Californie

Comme l'exige cette loi, Greif a publié un rapport sur les mesures prises pour prévenir et éliminer le travail forcé dans notre chaîne d'approvisionnement directe.

Déclaration de divulgation relative à la loi californienne sur la transparence des chaînes d'approvisionnement de 2010

À compter du 1er janvier 2012, certaines sociétés fabriquant ou vendant des produits dans l'État de Californie sont tenues de divulguer leurs efforts, le cas échéant, pour résoudre le problème de l'esclavage et de la traite des êtres humains, conformément à la loi de 2010 sur la transparence dans les chaînes d'approvisionnement de Californie Cette loi oblige chacune de ces sociétés à fournir des informations révélant leurs efforts pour éliminer de la chaîne d'approvisionnement directe l'esclavage et la traite des êtres humains, permettant ainsi aux consommateurs de choisir en connaissance de cause les produits qu'ils achètent et les entreprises qu'ils choisissent d'acheter.

L'esclavage et la traite des êtres humains peuvent prendre de nombreuses formes, notamment le travail forcé et le travail des enfants.

Greif a abordé ces problèmes dans sa chaîne d'approvisionnement de nombreuses manières. Par exemple:

  • Greif a identifié des employés directement responsables de la gestion de la chaîne logistique et a mis en place et dirigé des formations internes et en ligne sur la traite des êtres humains et l'esclavage, notamment en ce qui concerne l'identification et la réduction des risques au sein de la chaîne logistique.
  • Les employés de Greif se rendent de temps à autre dans les installations de fabrication de nos fournisseurs.Cela offre à la société l’occasion d’examiner les actions de nos fournisseurs et de poser des questions concernant leur conduite.La société ne vérifie pas pour le moment les chaînes d’approvisionnement des produits. risques de traite des personnes et d’esclavage ou d’audit de ses fournisseurs.
  • Greif a des contrats de fourniture et des bons de commande qui obligent, dans la mesure du possible, nos fournisseurs à garantir que les produits que nous achetons sont fabriqués dans le respect des lois et réglementations applicables à ce fournisseur, aux biens achetés et aux conditions de vente. production. Nous nous réservons le droit de mettre fin à notre relation avec un fournisseur en cas de non-respect de cette garantie. À l'heure actuelle, nos contrats n'exigent pas que nos fournisseurs certifient qu'ils se conforment aux lois relatives à l'esclavage et à la traite des êtres humains du pays ou des pays dans lesquels ils exercent des activités.
  • Tous les administrateurs, dirigeants et employés de Greif sont soumis aux dispositions du code de conduite des affaires et d'éthique de Greif, Inc., qui impose de respecter toutes les lois, règles et réglementations applicables. Les violations du code de conduite et d'éthique sont soumises à des sanctions disciplinaires. mesures pouvant aller jusqu'au licenciement. La société ne maintient pas actuellement de normes relatives à l'esclavage et à la traite des êtres humains pour ses fournisseurs.